carte guerre froide

Le temps de l’isolationnisme et des difficultés (1917-1941) : Au début du 20ème siècle, les Etats-Unis hésitent à intervenir dans les relations internationales ; ils s’engagent finalement en avril 1917 dans la Première Guerre mondiale pour soutenir les démocraties en péril.

En 1918, le prestige des Etats-Unis dans toute l’Europe fait du président Wilson l’arbitre de la paix. La décennie 1930 difficile est marquée par la dépression qui suit la crise 1929 et un repli des Etats-Unis sur eux-mêmes.

 

La puissance assumée (1941-1947) : Le Second conflit mondial est l’occasion de sortir le pays de la crise économique en mettant sa très grande puissance industrielle et technologique au service de la victoire des Alliés. En 1945, les États-Unis et l’URSS, du fait de leurs puissances économiques, de leurs appareils militaires, et leurs organisations politiques et sociales opposées, semblent chacun en mesure de dominer le monde.

 

La superpuissance planétaire eu temps de la Guerre Froide (1947-1989) : Bien que contestée dans le monde et chez elle, la puissance des Etats-Unis est sans égale du temps de la Guerre Froide. A la fin des années 1980, les Etats-Unis remportent l’affrontement idéologique et économique qui les oppose à l’URSS.

- La Guerre de Corée (1950-1953)

La guerre de Corée a 30 ans

Historique de la guerre de Corée depuis les premiers affrontements le 25 juin 1950 sur le 38ème parallèle-images noir et blanc des premiers heurts des 1940. Plans des diff. gouvernements. Nombreux plans des combats. Le conseil de sécurité de l'ONU se réunissant après l'invasion des nordistes.

http://www.ina.fr

 

- Berlin au coeur de la guerre froide (1945-1989)

 

- Cuba 1962

1962 : la crise de Cuba

Récapitulatif des évènements de la crise de Cuba dite "crise des missiles", après le survol de la région par des avions américains U2 et la découverte de rampes de lancement de fusées offensives installées par les soviétiques.Cet événement restera comme un des moments clés de la Guerre Froide.

http://www.ina.fr

 

Situation : Le plan Marshall et le début de la Guerre Froide


L’Europe détruite et divisée : En 1945, l’Europe est détruite par les combats et les bombardements aériens. Elle est occupée à l’Ouest par les Etats-Unis et leurs alliés (R.-Uni, France) et à l’Est par l’URSS. Il apparait bientôt que cette occupation est synonyme de séparation par un  « rideau de fer ».

 

Le Plan Marshall : Craignant que la misère provoquée par la guerre engendre en Europe des révolutions exploitées par les communistes, le président Truman propose en 1947 un vaste plan d’aide économique à l’Europe mise en place par Marshall.

 

Le début de la Guerre Froide : Le refus de ce plan par les pays d’Europe de l’Est officialise la division du continent et le début de la Guerre Froide entre les deux grandes puissances américaine et soviétique.

L’Europe de l’Ouest, grâce au plan, se reconstruit rapidement et met en place des organes de coopération.

 

 

Les Etats-Unis et l’URSS sont les grands vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale en 1945.  Les Etats-Unis sortent toutefois enrichis par la guerre.

Des tensions idéologiques naissent très rapidement entre les deux anciens alliés. L’URSS a imposé des régimes socialistes autoritaires dans les pays qu’elle a « libérés » (carte document 6 page 9) et les transforme en pays satellites.

Pays satellites : pays officiellement indépendant dans le monde, mais sous la coupe ou sous la forte influence politique, économique et militaire d’un autre pays.

Le terme d’« État satellite » est principalement utilisé pour désigner les pays d’Europe centrale et de l’Est du Pacte de Varsovie pendant la guerre froide. Il implique que les pays en question étaient des « satellites », tels de petites lunes tournant autour d’une grosse planète, sous l’hégémonie de l’Union soviétique. À l’Ouest, le terme a rarement été appliqué à d’autres États que ceux de l’orbite soviétique.

En 1947, le Président Truman veut lutter contre l’influence soviétique en Europe : c’est la politique de l’ « endiguement » (document 1 page 8).

Un des volets de cette politique est le plan Marshall : il s’agit de livrer des produits de première nécessité d’origine américaine (nourriture, prêts en dollars, énergie) aux pays européens détruits par la guerre, où tout manque.

L’Europe se divise encore un peu plus entre les pays d’Europe de l’Ouest qui acceptent l’aide américaine et les pays satellites de l’URSS (documents 4 et 5 page 9).

ENTRAINEZ-VOUS pour l'évaluation : Evaluation_2_Etats_Unis_monde